Webnet review‎ > ‎Voyageurs‎ > ‎

Grande aventure vers le Cap Nord en tandem

publié le 1 sept. 2010 à 23:50 par Didier RAMON   [ mis à jour : 1 sept. 2010 à 23:54 ]

lundi 30 août 2010

Photo : Lorsqu'Hélène et Gilles sont revenus de leur long voyage, ils ont été accueillis par leur famille et leurs amis qui les ont accompagnés lors des derniers kilomètres. « On se doutait que nous serions attendus... Ça nous a fait chaud au coeur... »

Gilles et Hélène Lavergne viennent de vivre une extraordinaire aventure. Ils ont parcouru 7 240 kilomètres en trois mois et trois semaines, du 3 mai au 21 août pour relier Saint-Mars-de-Coutais au Cap Nord, en Norvège. Ils ont traversé 8 pays. « Nous avons fait 80 kilomètres par jour, ce qui est très faisable, avec des pauses tous les 10 jours. »

Gilles et Hélène sont modestes mais ils n'en sont pas à leur coup d'essai. Ils sont déjà allés en tandem à Saint-Jacques-de-Compostelle en 2001. C'est en revenant de ce voyage qu'ils ont eu l'idée d'aller au Cap Nord lorsqu'ils seraient en retraite. Depuis, ils ont toujours fait du tandem car un tel voyage ne s'improvise pas, ils l'ont longuement préparé et se sont entraînés. « On ne peut pas partir sur un tel projet sans préparation, surtout que nous voyageons en autonomie, nous transportons notre matériel de camping. Il faut être rodé... Cela ne nous a pas empêchés de faire quelques étapes chez des amis. On a même été accueilli chez des gens que nous ne connaissions pas, chez des amis d'amis... »

L'arrivée au Cap Nord a eu lieu le 28 juin « nous sommes arrivés le soir et le lendemain nous sommes allés voir le site en lui-même, nous sommes allés au bout du bout et là, nous avons trouvé un monde fou, nous ne nous sommes pas attardés. »

Au retour, ils sont passés par la Norvège et les îles Lofoten, Hélène voulait absolument y aller. « C'est un endroit magnifique surtout lorsqu'il fait beau... » Ensuite, ils sont passés en Allemagne puis comme ils avaient un peu de temps, en Hollande.

Ce qui a été le plus important dans ce périple, c'est la rencontre avec les gens, « l'aventure humaine qui nous plaît le plus. On va lentement, lorsqu'on voyage en vélo, il y a un grand respect. Les gens que nous rencontrons sont plus disponibles pour parler. C'est souvent les gens qui nous demandaient d'où nous venions et ce que nous faisions. »

« Nous avons fait de belles rencontres comme avec un jeune Berlinois, Oliver qui a dû abandonner son voyage au Cap Nord à cause d'un problème physique. En nous quittant, il nous a dit : il faut que vous alliez au bout car vous m'emmenez sur votre tandem. Nous continuons à communiquer par internet et je pense qu'il viendra chez nous. »
Comments